AT Still a t’il rencontré un voyageur spatio-temporel?

L’ostéopathie est une discipline jeune, qui a le mérite d’être sortie du lot des thérapies manuelles. Généralement non reconnue, mais souvent enviée, il y a autant d’ostéopathie(s) qu’il y a d’ostéopathes. Définir l’ostéopathie est, actuellement, impossible. Les textes fondateurs ont mal vieilli. Les ostéopathes ont du mal à se mettre d’accord sur les principes fondateurs. La recherche progresse mais les ostéopathes ont du mal à s’intéresser à celle-ci.

Pour fêter le 1er avril 2013, je me suis amusée à compiler différentes citations tirées de livres écrits de la main de Still (le fondateur de l’ostéopathie) afin d’en sortir une explication farfelue quant à l’origine de mon métier. Ce texte a pour vocation de démontrer qu’il est possible de faire dire tout et n’importe quoi à de vieux bouquins. Pour moi, ces textes ont une valeur historique, mais a remettre dans le contexte de l’époque.

Pourquoi une rencontre avec un extra-terrestre?

Les origines de l’ostéopathie sont assez mystérieuses… mais la date est précise: 22 juin 1874. Cela n’est il pas mystérieux? Le lendemain du solstice d’été, à 10h précise, Andrew Taylor Still a rencontré une personne qui changera le cours de sa vie… et de l’histoire.

Ce jour du 22 juin 1874, dans son autobiographie il dit avoir été frappé au plus profond de sa raison. (“being shot in the dome of reason”) lui confirmant que l’homme avait été créé avec tous les fluides et tous les onguents lui permettant de s’auto-guérir : « Le corps est la pharmacie de Dieu ». Une vision? Quelle étrangeté. Et si c’était plutôt la visite d’un voyageur spatio-temporal (terrestre ou non) qui lui aurait enseigné les principes de la médecine moderne. Quelle autre thérapie peut se vanter d’avoir une heure précise à laquelle elle a été créée?

Il a également dit « Je n’ai pas la prétention d’être l’auteur de cette science de l’ostéopathie. Aucune main humaine n’a formulé ses lois, je ne demande pas de plus grand honneur que de l’avoir découvert ». (En VO: “I do not claim to be the author of this science of Osteopathy. No human hand framed its laws; I ask no greater honor than to have discovered it.”) Si aucune main humaine ne l’a formulé, peut être ce voyageur était-il extra-terrestre? AT Still a été privilégié de rencontrer cette personne qui lui aurait enseigné les fondements de cette médecine manuelle.

Still écrivit ensuite dans son autobiographie pour décrire la scène: « J’ai vu une petite lumière à l’horizon ». Certainement un vaisseau spatial, ou l’effet de l’arrivée d’un voyageur dans le temps, arrivé dans le Kansas pour enseigner des notions venues du futur.

Il continue en disant qu’on lui aurait enseigné « toutes les directions, les instructions, les doses, les tailles et les quantités à utiliser dans tous les cas de maladie, et de la naissance, le début de l ‘homme, en enfance, la jeunesse, et à la baisse « , ce qui confirme notre théorie.

D’ailleurs, comment aurait-il fait autrement pour écrire aussi précisément l’anatomie des fascias? Dans son livre sur la philosophie ostéopathique (1899), Still décrit avec précision la mobilité et la dynamique des fascias. En 2001, un chirurgien du nom de McCombe, spécialisé dans la main et qui n’a pas étudié l’ostéopathie publie en avant-première mondiale un article sur la dynamique des fascias dans un article médical: il utilise les même termes que Still pour décrire ce concept nouveau. Ce visiteur de l’espace aurait donc communiqué des textes à Still, qui aurait pu en parler à travers ses livres.

Les concepts que Still utilise, sur la médecine holistique et le rapport structure/fonction étaient absolument inédits à l’époque, visionnaire et très en avance sur leur temps.

AT Still nous a fait une promesse: lorsqu’il ne sera plus de ce monde, il reviendra chaque semaine pour voir comment l’ostéopathie évolue. Si l’histoire nous dit qu’il est mort le 12 décembre 1917, il est encore parmi nous, grâce aux voyages spatio-temporels – certainement enseigné par cet être qu’il a rencontré pour la première fois le 22 juin 1874 à 10h précise.

newspaper_atstill

« I expect when I am gone from active earth life that I will come back every week or so to see what Osteopathy is doing. I want to see if it is run off of the face of the earth. » Still

Citations sur le fascia:

Each muscle plays its part in active life. Each fiber of all muscles owes its pliability to that yielding septum-washer, that gives all muscles help to glide over and around all adjacent muscles and ligaments, without friction or jar. It not only lubricates the fibers but gives nourishment to all parts of the body. Its nerves are so abundant that no atom of flesh fails to get nerve and fluid supply therefrom.” (Still 1899)
—Still AT 1899 Philosophy of Osteopathy, Academy of Osteopathy, Kirksville, MO

I write at length of the universality of the fascia to impress the reader with the idea that this connecting substance must be free at all parts to receive and discharge all fluids, and to appropriate and use them in sustaining animal life, and eject all impurities, that health may not be impaired by dead and poisonous fluids. A knowledge of the universal extent of the fascia is imperative, and is one of the greatest aids to the person who seeks the cause of disease.
—Still, A. T. Philosophy and Mechanical Principles of Osteopathy (1902, reprint, Osteopathic Enterprises, 1986)
“Fascia forms a gliding interface with underlying muscle [allowing] free excursion of the muscle under the relatively immobile skin. A plane of potential movement exists in the form of the areolar tissue layer, [apparently] lined with a lubricant, hyaluronic acid. (McCombe et al 2001)
McCombe D et al 2001 Jnl. Hand Surgery 26B:2: 89-97

L’apparition en VO: « I saw a small light in the horizon of truth. It was put in my hand, as I understood it, by the God of Nature. That light bore on its face the inscription: « This is my medical library, surgery, and obstetrics. This is my oak with all directions, instructions, doses, sizes and quantities to be used in all cases of sickness, and birth, the beginning of man; in childhood, youth, and declining days ». « 

À propos de marjolainedey

Marjolaine Dey, Ostéopathe DO diplômée du British College of Osteopathic Medicine, Université de Westminster, Royaume-Uni. Clinique - cabinet d'ostéopathie à Fontainebleau-Avon (77) et enseignante au Centre Européen d'Enseignement Supérieur de l'Ostéopathie. Enseignement - Enseignante - techniques structurelles, méthodologie de la recherche au CEESO Paris. Recherche - traduction et vulgarisation des textes de recherche publiés en anglais, afin d'aider la diffusion des informations en France Marjolaine cultive un intérêt particulier pour les thérapies manuelles traditionnelles à travers le monde, notamment Asiatiques, étudiées au cours de ses voyages.

6 Commentaires

  1. En meme temps on s’interesse surement a ce qui reste de vrai mais peu aux écrits qui aujourd’hui sont en contradiction avec les connaissances actuelles. Nassim Nicholas Taleb a écrit un excellent livre a ce sujet ; pas sur Still hein mais sur le choix conscient ou non de se remémorer ce qui semble fascinant en oubliant le reste.
    Je crois très dangereux de voir Still comme un demi-dieu (je ne pense pas que ce soit ce que tu impliquais pour autant Marjo) car nous renforçons le passéisme de notre profession. Le voir comme une plateforme qui nous donne l’élan de continuer a braver les croyances et ne pas craindre d’être a contre-courant si nous pensons être juste serait probablement plus utile. Il est intéressant de voir que Still se battait contre les croyances de la médecine dite héroïque et était désespéré contre les praticiens dogmatiques alors qu’aujourd’hui certains osteo vouent le même type de culte pour Still. Quelle ironie.

  2. Heurté au plus profond de sa raison par un poisson volant, ça a du faire mal au crâne. Mais peut-être se trouvent dans cet événements les explications profondes de la naissance de l’ostéopathie crânienne.

  3. marjolainedey

    Poisson d’avriiiiiiiiil! Mais toutes les citations sont correctes!

  4. Arnaud Le Coz

    J’adore ton sens de l’imagination ! A quand l’histoire de WG Sutherland et des poissons osseux qui lui parlent ? 😉

  5. très beau texte. Merci de partager.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :