Appel à publication – call for papers – International Congress of Osteopathy Nov ’13

structurefunction

Plus qu’une dizaine de jours pour soumettre le résumé de vos travaux de recherche pour le 1er congrès ostéopathique de Milan, sur le thème de la structure et la fonction qui aura lieu du 15 au 17 novembre 2013. Ce congrès aura des invités de prestige, dont Robert Schleip (recherche sur le fascia), Gary Fryer (recherche ostéo en tout genre, particulièrement dans le domaine des MET), Frank Willard (un de mes anciens profs, anatomistes de renom qui a permis de mieux comprendre le fonctionnement du reflexe viscérosomatique), Leon Chaitow (une référence dans la littérature grise ostéopathique, excellent orateur et très bon pédagogue), Steve Vogel (éditeur en chef de l’International Journal of Osteopathic Medicine, première et seule revue ostéopathique internationale sérieuse sur l’ostéopathie) et … Marjolaine Dey (votre bloggueuse en chef, non annoncée au programme officiel, bizarrement)

Quels sont les thèmes?

Chaque congrès oriente le choix des chercheurs en soumettant quelques thèmes, en général relativement vagues, pour que tout le monde s’y retrouve. Le thème ici est clair: structure et fonction. Sous-titre: « principes, modèles, preuves ». Selon les dires du site, un article faisant partie des thèmes suivants sera retenu en priorité:

  • Functional anatomy – anatomie fonctionnelle
  • Fascia
  • Biomechanics – biomécanique
  • Posture
  • Somatic dysfunction – dysfonction somatique
  • Palpation (diagnosis, validity, reliability)
  • Manipulation and manual therapy: outcomes, efficacy – efficacité et résultats de la manipulation et de la thérapie manuelle
  • Structural diagnosis and osteopathic manipulative treatment of the musculoskeletal system: outcomes, effectiveness – efficacité et résultats du diagnostique structurel et du traitement manipulatif ostéopathique du système musculosquelettique.
  • Prevention and education
  • Structure-function relationships in the biomedical and biomechanics field – relation structure-fonction dans le domaine biomédical et biomécanique.

Oui, ça fait beaucoup de thème. En fait, peu importe le sujet de votre recherche, tant que c’est ostéopathique (ou thérapie manuelle), vous pouvez l’envoyer à ce congrès.

Comment faire?

Rien de plus simple: vous pouvez convertir votre mémoire de fin d’étude, tant qu’il respecte la structure IMRAD. Vous résumez sous forme d’abstract votre travail, vous le traduisez en anglais et vous l’envoyez directement en PDF par la page du congrès: ici au plus tard le 15 juillet.

Avant d’envoyer son résumé à un congrès ou pour publication, je vous conseille de le réécrire pour chaque congrès ou chaque revue, afin d’intégrer la volonté des organisateurs d’avoir des thèmes précis. Le résumé est une sorte de lettre de motivation: il doit attirer, éventuellement passionner et en tout cas titiller l’intérêt. Si vous êtes sélectionnés, c’est ce résumé qui sera publié dans la brochure du congrès: ainsi, si vous avez écrit un résumé suffisamment aguicheur, vous aurez beaucoup de public – donc l’échange sera d’autant plus intéressant. Sinon, ils seront tous au bar en train de boire des pintes de… euh… savoir et recherche ostéopathique, évidemment.

Je vous conseille donc de mettre des « buzz words » c’est à dire des mots clés qui attireront l’œil du lecteur: évidemment il faut mentionner « structure » et « fonction »… mais aussi une partie des mots énoncés dans la liste ci-dessus. Orientez votre résumé pour que le lecteur se dise « c’est exactement le thème du congrès ». Je vais moi même soumettre plusieurs résumés (pour mettre toutes les chances de mon côté) dont un sur l’aspect pédagogique de l’enseignement. J’y mettrai des caisses sur l’importance de se baser sur les preuves dans l’éducation ostéopathique, j’en rajouterai un peu sur l’ « evidence informed practice »: il est fondamental de former les jeunes ostéopathes en ce sens puis je finirai -je l’espère avec brio- sur la biomécanique, la palpation et la dysfonction somatique. Si je suis particulièrement en forme, j’adapterai l’expression fétiche des ostéos et le thème du congrès à la sauce de l’enseignement: « Ainsi, la recherche se penche sur l’amélioration de la structure éducative, afin d’en améliorer sa fonction » ou encore « La structure de l’enseignement est dépendante de sa fonction, et réciproquement ».

Quoi qu’il en soit, étant donné que les modérateurs sont anglo-saxons, il y a une règle simple à suivre absolument: la modestie. Restez modeste, comparez votre travaux à d’autres, dites qu’il faut encore et toujours plus de recherche et vous aurez gagné des points.

En tout, 500 mots: en anglais ou en italien, à votre guise. Si vous êtes sélectionnés, les organisateurs vous diront si vous présenterez votre travail à l’oral (présentation orale de 10 minutes + 5 minutes de question – bon anglais obligatoire) ou à l’écrit (disposition d’un poster scientifique).

Si vous n’êtes pas à l’aise à l’oral en anglais, deux solutions: optez dés votre inscription pour l’option « poster » ou demandez à quelqu’un qui parle bien anglais et qui est plutôt bon orateur de vous y représenter. Sinon apprenez l’italien rapidement.

Milan en novembre?

Voir Milan en novembre?

Bon ok, je l’admets, il y a de meilleures saisons pour aller à Milan. J’ai trouvé le temps qu’il fera ici ou de toutes façons ça sera mieux qu’en France! Mais au moins les hôtels seront moins chers! Évidemment, tous les frais passent sur le cabinet, dans l’onglet « formation continue », alors – pourquoi se priver?

structurefunction2

À propos de marjolainedey

Marjolaine Dey, Ostéopathe DO diplômée du British College of Osteopathic Medicine, Université de Westminster, Royaume-Uni. Clinique - cabinet d'ostéopathie à Fontainebleau-Avon (77) et enseignante au Centre Européen d'Enseignement Supérieur de l'Ostéopathie. Enseignement - Enseignante - techniques structurelles, méthodologie de la recherche au CEESO Paris. Recherche - traduction et vulgarisation des textes de recherche publiés en anglais, afin d'aider la diffusion des informations en France Marjolaine cultive un intérêt particulier pour les thérapies manuelles traditionnelles à travers le monde, notamment Asiatiques, étudiées au cours de ses voyages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :